Comment apprendre la sophrologie ?

Vous pouvez choisir de suivre une formation en sophrologie en presentiel auprès d’un enseignant en sophrologie ou choisir une école de sophrologie. Mais la difficulté est de trouver un enseignant confirmé ou un établissement sérieux près de chez vous. C’est pour cela, que de plus en plus de personnes (y compris en reconversion) choisissent de suivre un cours à distance pour apprendre la sophrologie.

Une grande variété d’écoles forme à la sophrologie et permettent d’être sophrologue quel que soit l’âge et la quantité d’expérience.

La sophrologie étant une pratique non contrôlée en France, il peut être difficile de choisir une bonne formation. Mais, il est possible de choisir des écoles ou des formations reconnues, qui suivent certaines exigences.

Choisir une formation reconnue

Certaines autorités, comme celles de la Société Française de Sophrologie, ont établi quelles sont les règles d’éthique et de pédagogie qui doivent être enseignées.

Si la méthode n’est pas strictement contrôlée, il est recommandé de vérifier que l’établissement dispose des certifications et affiliations suivantes qui prouvent la compétence de ses enseignants : IPCF & PSI (certification qualité formateur), Qualiopi (Qualiopi est en lien avec une certification qui pourra être délivrée dans le cadre de la loi du pour la liberté de choisir son avenir professionnel), Datadock (certification des établissements de formation), IPHM (certification internationale des praticiens en médecine holistique).

De plus, les établissements de formation étant généralement des organismes de petite taille, une rencontre avec le directeur de ces écoles ou, à défaut, avec les enseignants peut vous permettre de connaître leurs méthodes pédagogiques.

En choisissant une formation dispensée par un formateur certifié et reconnu vous donne l’assurance de suivre un enseignement de très haute qualité.

Après l’obtention du titre de sophrologue (Cycle Fondamental), des spécialisations peuvent être effectuées en fonction de l’application : la sophrologie de la relation d’aide qui s’applique à l’adolescent et à l’enfance, les troubles émotionnels et la phénoménologie existentielle…

Apprendre auprès d’un instructeur qui propose des cours en ligne est réellement devenu une option qui simplifie la vie.

La majorité des formations en ligne sont d’une d’une durée de 12 à 14 mois, ce qui est assez long, mais essentiel pour intégrer les principes profonds de la sophrologie.

A ce jour, il n’existe pas de diplôme d’Etat de sophrologue ou de master en sophrologie valable en France. Cependant, la formation de sophrologue certifié, de sophrologue ou de sophro-énergéticien permet d’avoir toutes les compétences depuis l’initiation jusqu’à devenir praticien. Ces trois formations que nous avons sélectionnées sont données par des formateurs certifiés, reconnus et de très haute qualité.

Comment devient-on un sophrologue ?

En tant que conseiller également, il est évident que pour pouvoir utiliser efficacement la sophrologie, des qualités d’écoute et de compréhension, ainsi qu’un intérêt évident pour « l’autre » sont nécessaires. Au-delà de ces exigences essentielles, il serait également bénéfique :

  • d’aborder leur pratique avec un sens de l’éthique : ne jamais pouvoir porter de jugement en cours de séance sur les avis des sophronisants (les patients) ; se comporter sans préjugés, être respectueux des uns et des autres et préserver l’intimité des conversations….
  • d’être humble et de ne pas offrir plus que ce que ses capacités peuvent fournir.
  • d’être responsable de suivre les conseils d’un professionnel de la santé, et de ne jamais interférer avec les soins réguliers…

Les diverses compétences professionnelles du sophrologue lui permettent d’intervenir dans des contextes et des structures variés dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’entreprise et du sport.

Le sophrologue peut travailler comme il le souhaite. Il peut être rémunéré dans un cadre comme une maison de retraite, une clinique ou un centre de santé… Il peut aussi travailler pour lui-même, typiquement en tant que praticien privé. Il peut enfin utiliser son statut de sophrologue, dans le cadre de sa profession de psychologue, sage-femme, infirmière…

C’est une profession réglementée par des instances telles que celles de la Société Française de Sophrologie et représentée par des syndicats ainsi que par le Réseau National des Sophrologues Professionnels.

Quelles sont les caractéristiques fondamentales requises pour le métier de sophrologue ?

Il est essentiel d’avoir le sens de l’écoute et la volonté d’apprendre et d’aider. Avoir confiance en soi et être capable de s’imposer dans un réseau qui comprend des groupes pluridisciplinaires, des réseaux professionnels et des acteurs de branches (santé et sport, éducation ainsi qu’entreprise).

Vous devez également faire preuve d’imagination et d’une énergie professionnelle entrepreneuriale. Apprenez à vous vendre, à prospecter pour des contrats avec des entreprises ainsi que des hôpitaux, des établissements d’enseignement et de sport. Vous devez avoir un état d’esprit d’entrepreneur, fixer des objectifs et savoir créer une prévision et planifier vos tâches.

La profession exige un certain niveau de maturité psychologique. Il est crucial de s’inscrire dans une formation en ligne qui permettra le développement psycho-émotionnel indispensable pour atteindre la position professionnelle de sophrologue afin d’apporter le soutien adéquat.

En outre, vous devez savoir comment utiliser les médias sociaux pour partager vos connaissances et être reconnu. Il est essentiel d’avoir suivi une formation de qualité afin d’être équipé des outils nécessaires et d’être un bon gestionnaire de la déontologie professionnelle.

Quelles sont les techniques fondamentales, exercice et méthodes de sophrologie ?

Si vous me demandiez de faire un exercice de sophrologie « à brûle-pourpoint » maintenant, la séance commencerait par un simple exercice de respiration. Les exercices seraient personnalisés en fonction de l’expérience et des connaissances du client.

La conscience de la respiration est une partie essentielle de la conscience du moment présent. Nous passerons ensuite par quelques techniques simples

Le plus important est de faire chaque pas comme si c’était la première fois que vous respirez. C’est comme si c’était la première fois que vous bougez votre tête ou votre main de cette manière et de faire attention à ce que vous ressentez ? Quelle est la sensation que vous ressentez dans votre corps ? Il est essentiel de prêter attention aux sensations que vous ressentez dans votre corps. Continuez à faire les exercices régulièrement et aussi souvent que possible.

Si le client a un problème spécifique qu’il souhaite travailler, la séance et les exercices sont conçus pour répondre à ses besoins particuliers. Il n’y a pas besoin d’équipement spécial, de vêtements ou d’expérience préalable.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Même si la sophrologie est une pratique courante en France et en Suisse depuis plus de 50 ans, elle n’est devenue que récemment grand public que depuis les dernières années, et surtout depuis le confinement. De nombreuses personnes ont cherché à faire des séance de sophrologie à distance et à se former à la sophrologie.

La sophrologie est une méthode qui permet de guider la connexion entre le corps et l’esprit. Le résultat de la sophrologie est la conscience de soi ainsi que l’harmonie intérieure, et éventuellement un changement individuel.

La définition de la sophrologie peut être décrite comme sos (harmonie) Phren (conscience) Logos (science).

Elle se distingue des autres méthodes de pleine conscience ou de méditation par l’association d’une série de principes fondamentaux :

  • La connexion corps-esprit est développée.
  • État sophroliminal (l’état de pratique consistant à être alerte et détendu)
  • Respirer de manière consciente.
  • Mélanger l’immobilité et le mouvement ainsi que
  • L’intention positive.

Consultez également les principales huiles essentielles pour la sophrologie.

Quels sont les avantages de la sophrologie ?

Le but de la sophrologie est de créer un lien entre le corps et l’esprit. Une fois le lien établi, et encore plus établi, la personne commence à écouter les messages du corps. Nous avons toujours été déconnectés de ceux-ci, mais le corps sait dire le bon moment pour ralentir et quand il est assez énergique pour continuer.

Il sait aussi quand rester dans le moment de calme et éviter les hyper-réactions franches. En fin de compte, notre corps a la capacité de sentir et de réagir aux événements sans émotions négatives. C’est pourquoi, lorsque nous renforçons cette connexion, une réponse émotionnelle équilibrée aux événements quotidiens et plus importants, se produit.

Lorsque le corps et l’esprit se connectent, et donc une plus grande conscience se développe Cela se traduit par :

  • La réduction du stress
  • L’équilibrage de l’anxiété
  • Un sommeil plus réparateur
  • Des capacités d’adaptation plus fortes
  • une plus grande confiance en soi et de meilleures performances
  • Une meilleure capacité à se concentrer, à se focaliser, etc.

La personne est capable de reprendre le contrôle de sa vie en décidant comment elle veut se sentir.

A qui s’adresse la sophrologie ?

La sophrologie est très utile pour ceux qui veulent :

  • Gérer plus efficacement le stress et l’anxiété
  • Améliorer votre capacité à gérer et à naviguer dans des tournants ou des événements de vie difficiles.
  • La méditation est considérée comme une chose qui « n’est pas pour eux ».
  • Se fixer des objectifs comme un mariage, un événement sportif ou des examens.

C’est une bonne idée pour toute personne de tout âge qui a besoin d’être mieux guidée et de prendre conscience d’elle-même.

Quelle est l’histoire de la sophrologie ?

La sophrologie est le résultat du travail et de l’engagement du professeur Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre qui cherchait à aider ses patients souffrant de troubles mentaux qui étaient hospitalisés sans aucun médicament.

Les travaux se sont développés depuis leurs débuts en 1960 grâce à la collaboration des compagnons du professeur, Schulz (avec l’autogénie, l’hypnose et l’entraînement) ; Husserl (avec la phénoménologie).

Le sujet est également fortement influencé par le bouddhisme tibétain et le bouddhisme zen, ainsi que par l’influence de la pratique de la méditation physique et spirituelle du yoga.

Quel est l’avenir de la Sophrologie ?

Lors des grands évènements sportifs, tels que les Jeux olympiques d’hiver, nous avons beaucoup entendu parler de la préparation mentale des athlètes pour faire face à la pression de la compétition et pour améliorer leurs performances. Et en parallèle depuis l’arrivée du COVID, de nombreuses personnes souffrent de troubles mentaux.

L’idée de réussite professionnelle, sociale, scolaire, parentale… nous place tous dans une recherche constante d’être le meilleur et une performance personnelle est difficile à gérer de manière régulière. Ainsi, la population générale éprouve un besoin croissant de se détendre et de lâcher prise pour se ressourcer, et fait appel aux sophrologues pour l’aider et répondre à son besoin de bien-être.

Les interventions des sophrologues dans les entreprises, les écoles, ainsi que dans les établissements de santé sont de plus en plus connues car la profession offre à tous un tout nouvel art de vivre qui favorise le bien-être.

Certaines mutuelles commencent à prendre en charge les consultations de sophrologie car cela permet aux patients de maintenir ou de retrouver la santé. C’est la preuve qu’elles ont reconnu son efficacité. A terme, elle sera certainement remboursée par la sécurité sociale en raison du développement des neurosciences et des recherches qui ont été menées et qui confirment son efficacité.

Les sophrologues vont intégrer des équipes pluridisciplinaires au sein des unités de soins. Dans les unités de traitement du cancer, ils s’impliquent davantage, ainsi que dans les Centres Médico-Psychologiques.

La Qualité de Vie au Travail (QVT) Lâcher prise, méditation, micro-siestes, bon leadership… autant de termes qui font partie du langage de l’entreprise.

J’imagine un sophrologue résidant au sein de chaque entreprise pour permettre aux employés de lâcher leurs angoisses négatives et limitantes afin qu’ils puissent libérer leur potentiel créatif et ingénieux.

S’il y avait un bon moment pour se former à la sophrologie, je dirais que c’est maintenant en 2021 !